9 résultats affichés

Afficher Tout

Liqueur Matsuuraichi Nankobai Umeshu

41,00  TTC
Un umeshu élégant et gourmand ! Sucré et acidulé, il est très floral en bouche ce qui ajoute une touche de délicatesse à son goût puissant. Il peut être bu tel quel ou en cocktail : en kir par exemple.

Liqueur Kishuroman Umeshu

38,70  TTC
Un umeshu fin et peu sucré, aux arômes intenses de fruits jaunes mûrs et de vanille. En bouche, une douceur maîtrisée évolue vers une acidité équilibrée, avec des notes de fruits jaunes et de fruits secs.

Umeshu Taiten Shiragiku Koshunbai

28,80  TTC
Belle couleur abricot légère. L'umeshu est translucide avec un joli nez sur des notes d'amande, de prune confite mais aussi de pâte de coing. C'est discret avec un côté acidulé. A l'ouverture, l'umeshu est toujours sur les même notes avec une pointe d'orgeat.

Liqueur Ume Yoibito Umeshu

33,20  TTC
Une liqueur de prune délicieusement fruitée avec de légères notes d'amandes. Moelleux et rond, il est relevé par une pointe d'acidité qui procure une agréable fraîcheur et une sensation de légèreté. Cet umeshu est fabriqué à base de prunes vertes macérées dans du shôchû d'orge (spiritueux traditionnel japonais), distillé sur place par la maison Munemasa. Il fera des heureux à l'apéritif mais aussi au desserts!

Liqueur Beninanko Umeshu

52,00  TTC
Un Umeshu préparé à base de prunes rouges, un vrai concentré d’arômes ! On ressent tout de suite au nez cette sensation de fruits bien mûrs et juteux, accompagnée de notes d’amande amer, de vanille et de caramel. La bouche commence par une grande douceur, relayée par un alcool marqué et une belle acidité. En milieu de bouche c’est rond et fruité, on retrouve bien ce côté fruit juteux, mêlé à aspect légèrement épicé. Le producteur a utilisé 1,5 fois plus de prune par litre que la moyenne pour réaliser cet umeshu très riche en goût !

Liqueur Taikobai Umeshu

43,00  TTC
Gros coup de coeur pour cet Umeshu élégant et raffiné réalisé à partir de saké par la maison Narutaki. Au nez on sent du miel, de la fleur d'oranger, de l'abricot avec une légère amertume sur l'amande. L'attaque est toute en douceur sur le miel noir, l'abricot cuit, l'orange séchée. Puis vient une belle acidité mordante qui fait toute la différence. La finale est longue et agréablement acidulée. Umeshu haut de gamme à déguster en apéritif, mais aussi au dessert.

Liqueur Azumaichi Umeshu

32,00  TTC
Un bel umeshu, délicat et acidulé. Sa sucrosité s'équilibre bien avec son acidité et laisse un agréable sentiment de fraîcheur. Fabriqué à base de shochu, l'alcool est toutefois peu présent en bouche et laisse la place à la prune.

Liqueur Plumity Black Umeshu

67,20  TTC
Un umeshu premium exceptionnel, cultivé et produit par un rare producteur de liqueur. Son nez complexe offre des arômes de fruits jaunes et de vanille. Sa bouche marie douceur, acidité et amertume subtile de safran.

Liqueur Tsuyahada Umeshu

51,50  TTC
Un umeshu (liqueur de prune) haut de gamme élaboré avec des prunes macérées non pas dans de l'alcool distillé, mais dans un pur saké Junmai Ginjo de la maison Morikawa. Le nez est puissant, sur la peau de prune, le sirop d'orgeat et l'amande fraiche. Agréablement fuité en bouche, l'équilibre entre sucre et acidité est précis et très plaisant.

Découvrez la liqueur Umeshu

Quand on pense à une boisson typiquement japonaise, l’umeshu n’est pas la première chose qui vient à l’esprit. Et pourtant, au Pays du Soleil levant, il est tout aussi populaire et ancien que le saké.

Si ce dernier est issu de la fermentation du riz, l’umeshu, lui, est produit à partir de la macération de prunes dans de l’alcool. Ces prunes, appelées « ume », sont une variété particulièrement répandue au Japon.

Parce qu’il n’y a pas que le saké, WeWantSake vous propose une sélection de cette liqueur de prunes.

L’umeshu, découvrez cette liqueur japonaise aux saveurs uniques

En japonais, Umeshu signifie tout simplement « alcool de prune ». Cette liqueur peut notamment être produite à partir d’alcool neutre, aromatisé par macération de prunes « ume », une variété japonaise. L’ensemble est adouci avec du sucre. Ces trois ingrédients, toujours les mêmes, offrent pourtant une grande diversité de résultats. On peut aussi trouver de l’Umeshu fabriqué à partir de shochu ou de saké.

Le processus de maturation de l’umeshu suit une certaine saisonnalité. L’alcool neutre est généralement mis en bouteille avec les fruits au mois de juin. Ceux-ci resteront à macérer pendant 6 à 12 mois. S’il n’est pas rare que le umeshu soit vendu avec les fruits, il est conseillé, pour une meilleure conservation, de les retirer et de les manger à part.

Malgré une base d’alcool neutre, distillé, cette boisson, avec un taux d’alcool variant entre 8 et 15°, est relativement douce.

S’il est moins connu que le saké en Europe, l’umeshu reste très populaire au Japon. Les deux ont d’ailleurs fait leur apparition à peu près à la même époque (vers le VIIIe siècle).

Comment déguster l’umeshu ?

Tout comme le saké, il existe différentes façons de déguster l’umeshu, mais le plus souvent, on le boit en apéritif. On recommande généralement de le boire frais, mais il y a différentes façons de l’apprécier.

On peut le servir avec des glaçons (rokku, de l’anglais rocks). Il est aussi possible de le couper avec de l’eau pétillante (sôda wari, « couper avec du soda » en japonais) ou avec de l’eau bouillante (oyu wari).

On peut aussi consommer l’umeshu en tant que digestif, ou l’utiliser en cocktail.

Achetez votre umeshu en ligne : différentes marques pour des expériences gustatives variées

Malgré une recette de base qui reste à peu près la même, les umeshu ne se ressemblent pas. WeWantSake vous propose une sélection en différents volumes et à différents prix.

Parmi les premiers prix, vous pourrez trouver l’Azumaichi, à 31,50 € TTC la bouteille de 500 ml et l’Ume Yoibito à 33,20 € TTC la bouteille de 720 ml. Ces bouteilles, bien qu’elles soient d’entrée de gamme, offrent déjà de belles saveurs fruitées et acidulées.

Mais nous vous proposons également des ulmeshu plus élaborés, offrant des expériences gustatives diverses. À 51,50 € TTC, le Tsuyahada est très doux en bouche. Sa particularité : au lieu d’être produit à partir d’alcool distillé, il est fait à partir de fruits macérés dans du saké Junmai Ginjo. Plus fort en alcool, le Beninanko est préparé à partir de prunes rouges.

Enfin, à 81 € TTC, le Plumity Black est un umeshu premium, produit à partir de prunes, récoltées par le producteur.

Les liqueurs japonaises : Momoshu, Yuzushu