58 résultats affichés

Afficher Tout

MISEN Ginjo

24,00  TTC
Un saké rafraichissant et léger, agréablement fruité avec des notes de pomme et de poire. Très facile d'accès, idéal à l'apéritif ou avec des sushi.

SHICHIDA Junmai

39,90  TTC
Un saké très rafraîchissant ! On retrouve du melon d’eau, de la poire, de l’ananas, de la fraise ananas et de la groseille. On perçoit un côté poivré. La fin de bouche est pleine d'umami.

MITANIHARU SPARKLING Saké pétillant

35,00  TTC
Un saké pétillant très gourmand qui développe de belles saveurs de melon mûr et de litchi. Avec ses fines bulles et son faible degré d'alcool, il sera une alternative très originale à vos crémants ou champagnes aussi bien à l'apéritif qu'au dessert.

SANKO HINOKUCHI Nama Genshu

10,20  TTC
Un saké non pasteurisé et non dilué, conditionné en cannettes en aluminium afin de préserver au maximum sa fraîcheur ! Dès le nez on ressent toute sa puissance, les arômes sont intenses et sauvages : sous-bois, champignons, poivre noir, zeste d’agrume, avec de plus un côté minéral. En bouche on a une sensation veloutée d’abord, avec une amertume très prenante qui se révèle ensuite, et la puissance de l’alcool qui apparaît. On retrouve les champignons, accompagnés de notes de pain grillé, d’olive noire et de pomme séchée.

ZUIKAN AIGAMO Junmai

36,90  TTC
Un saké produit avec un riz produit selon la méthode Aigamo : des canards sont élevés dans les rizières afin qu'ils mangent les insectes nuisibles, réduisant ainsi l'utilisation de produits chimiques! Le nez est simple, efficace. On sent des fruits d'eau comme la poire et la pomme verte. Il y a une touche de concombre et d'herbes fraîches. Un côté sucré est présent avec un peu de riz au lait. L'aromatique est discrète lors de la dégustation à la sortie du frigidaire. Après quelques minutes, des notes de céréales comme le blé vont ressortir ainsi que des fruits jaunes à noyau comme la pêche et des grains de café frais. Le profil aromatique évolue avec les températures.A l'attaque il y a une belle fraîcheur qui englobe la bouche. Une acidité se dessine et laisse la place petit à petit à une salinité en milieu de bouche qui se poursuit et qui prend de l'ampleur en finale. L'aromatique est très discrète avec des fruits d'eau (poire, pomme) et des céréales comme le riz. Cette salinité est surprenante et offre de la matière à ce saké discret. La finale est courte permettant aux futurs accords gastronomiques de s'exprimer pleinement.

SEMPUKU Junmaishu Junmai

19,70  TTC
Un léger arome de chataîgne pour ce sake junmai, facile d’approche, qui nous presente differents aspects en fonction de la température de dégustation : il sera léger et discret bu frais mais présentera des gouts et une acidité plus marqués en le chauffant. Il accompagnera au quotidien tout type de mets.

AZUMACHO Junmai

23,00  TTC
Un saké en petit format très facile à boire. Au nez on ressent tout de suite des notes de céréales, de riz soufflé avec une touche de sucrosité qui rappelle le chocolat, le caramel et la noisette. L'attaque est franche, et le coeur de bouche exprime des arômes de noisette torréfiée et d'herbes sèche.

TSURUSHI BIZEN YAKI Junmai Omachi

25,30  TTC
Un saké au goût profond, qui a fermenté en compagnie des célèbres poteries de Bizen ! C’est assez particulier au nez, il y a des notes de miel et de fleur séchées, avec un côté iodé. La bouche est douce à l’attaque, on retrouve le miel et la fleur séchée, cela fait penser un peu aux sakés vieillis. On ressent également des arômes de sauce soja, de cacao et de maïs soufflé. Une légère amertume se fait sentir en finale, accompagnée de notes de pop-corn et de kaki. C’est un Junmai avec de la longueur et de la puissance.

SHICHIDA OMACHI 50 Junmai Ginjo

48,00  TTC
Un grand saké de la maison Tenzan qui a obtenu le Prix du Président au concours français des sakés Kura Master. Le nez est séduisant et sucré, sur les fruits avec une belle fraîcheur mentholée. En bouche on est charmé par l'équilibre entre le sucré/fruité d'une part, et le côté acidulé rappelant la pomme verte et l'anis. La finale est longue et puissante.

ZUIKAN KIMOTO Junmai Ginjô

34,30  TTC
Un saké de la maison Yamaoka brassé à l'ancienne. Une aromatique calme et traditionnelle typique des sakés "Kimoto", sur le riz frais cuit à la vapeur et les céréales. La bouche est acidulée, minérale, presque iodée, basée plus sur la structure que sur les arômes.

SACHIHIME Dear My Princess Junmai Ginjo

34,90  TTC
Un nectar frais, doux et séduisant! Au nez l'aromatique est intense, avec des notes d'anis, de céréales (son), et de réglisse. En bouche l'attaque est agréablement moelleuse, on reste sur les notes d'anis, avec également un côté très fruité. La finale est légèrement poivrée et mentholée.  À accorder avec des plats ou à siroter à l'apéritif.

HONSHU-ICHI Muroka Junmai

35,00  TTC
Un saké Junmai par excellence. En bouche, se dessine un équilibre entre la sucrosité et l'acidité véritablement maitrisé. La finale esquisse des saveurs de pomme verte, plus sucrées qu'acides.

MADONOUME Tokubetsu Junmai

34,50  TTC
Un saké sec au nez végétal avec des notes de fermentation relevées par une fraicheur mentholée. La bouche est douce sans être trop sucrée, avec une agréable acidité bien présente. On sent le riz cuit, la châtaigne. Une finale avec une belle fraicheur et un côté crémeux persistant.

TAITEN SHIRAGIKU Junmai Daiginjo Omachi

65,50  TTC
Ce Taiten Shiragiku atteint des sommets de raffinement ! Le nez est prononcé, mais propre et droit. Le saké dégage des arômes de pomme, d’anis, d’ananas. En bouche l'attaque est souple, sucrée, aqueuse. On ressent la puissance de l'anis, du fenouil, de l'orgeat. Puis une impression de fromage blanc apparaît avec une amertume puissante en milieu de bouche. C'est épicé avec du poivre. L'amertume tapisse la bouche et laisse la place à des notes de champignon en finale toujours avec les graines de fenouil. C'est propre comme une vague qui vient et qui repart en laissant une légère marque sur le sable.

KOKAGE NO SAKANA Junmai

31,10  TTC
Surprenant saké au faible taux d’alcool ! Le nez est très vert, acidulé, frais et délicat. La structure en bouche est vraiment particulière, elle semble légèrement huileuse. C’est sucré et acidulé en même temps, avec une aromatique sur la poire, la pomme verte, le citron et le riz cuit. L’évolution est inattendue, ça ne ressemble à aucun autre saké !

MATSUURAICHI Junmai

30,90  TTC
Un saké simple et direct! Au nez c'est d'abord lactique, puis fruité, sur la poire, l'ananas, la pomme, et un petit côté poivré. La bouche est moelleuse, avec toujours un profil laiteux d'un côté et fruité de l'autre. On termine sur des notes de riz cuit et une belle acidité qui rafraîchit l'ensemble.

HAKUKO YONDANJIKOMI Junmai

39,90  TTC
Un Junmai un peu particulier brassé selon la méthode "Yondan-jikomi", où l'on rajoute un mélange naturellement sucré d'eau et de koji lors du remplissage des cuves. Il en résulte un saké gourmand, parfaitement équilibré entre une texture moelleuse et soyeuse, et une acidité presque iodée. Saké facile d'approche et très versatile qui accompagnera tous types de plats.

EMPEREUR DE LA NUIT Tokubetsu Junmai

24,30  TTC
Ce saké est un blend de plusieurs cuvée, chose rare dans le monde du saké. Minéral et lacté au nez, avec des notes de fleur blanche. En bouche il est léger, acidulé, iodé, sur les fruits blancs murs avec toujours de fines notes lactées. Il fonctionne particulièrement bien avec les fruits de mer.

KURAGOKORO Junmai Ginjo

42,00  TTC
Une valeur sûre chez Wewantsake! Le nez est aromatique, il rappelle l'anis, l'ananas, la pomme. L'attaque est agréablement douce et moelleuse, presque veloutée, on ressent vite l'ananas, l'anis, la poire, le tout finement relevé par une fraîcheur mentholée. Une finale sur le riz avec une amertume légère. Sans aucun doute un grand Junmai Ginjo à mettre entre toutes les mains, aussi bien les experts exigeants que les néophytes curieux.

RYUSEI HATTAN 60 Junmai Ginjo Kimoto

36,90  TTC
Saké kimoto brassé à l'ancienne à partir d'une variété de riz locale. Une bouche profonde, ample, agréablement acidulée avec une finale veloutée. On apprécie aussi le bel umami, typique des sakés de la maison Fujii.

REDROCK Junmai Daiginjo

45,10  TTC
Le premier nez est aromatique avec des notes de riz. On retrouve aussi des fruits d'eau comme le melon et le ramboutant .

CALM Junmai

13,50 25,90  TTC
Une texture épicée et beaucoup d'Umami! Un nez de fruit et de céréale, on sent la pomme, la mangue, la poire, le riz. En bouche c'est moelleux, et en même temps acide, frais et clair, un peu comme un bonbon acidulé. La texture est puissante et poivrée, avec beaucoup d'umami.

Sakehitosuji Saké Yamahai Junmai Ginjo Omachi

41,60  TTC
Un très joli saké en méthode traditionnelle qui peut être servi de multiples façons différentes. Le nez est aromatique et acide, tandis que la bouche est sucrée, pleine d'umami. Le tout forme un ensemble équilibré très plaisant.

NOGOMI Junmai Ginjo Omachi

44,90  TTC
Un saké rustique qui a du corps! Le nez est d'abord végétal, on ressent ensuite les céréales et le cacao, accompagnés de notes tropicales. La bouche est fraîche et moelleuse avec une belle acidité, c'est rustique, épicé avec une légère amertume, on apprécie les touches de melon, de pomme cuite, de radis, ainsi que le riz cuit qui arrive en finale.

ICHIBAN SHIZUKU Junmai

29,00  TTC
Un saké clair et frais ! C’est discret au nez, sur des notes de poivre vert, de châtaigne, de champignons cuits et un soupçon de cacao. La bouche est fraîche, aqueuse. On sent d’abord des agrumes et de la châtaigne, puis l’amertume apparaît, puissante et mordante. La finale laisse une bouche propre, claire et salivante.

KISEKI NO OSAKE Junmai Ginjo Omachi

44,90  TTC
Saké à base de riz cultivé sans engrais artificiel ni pesticides ! Au nez c’est joliment aromatique, on ressent tout de suite les fruits exotiques, suivis de notes d’anis, de champignons et de réglisse. En bouche l’attaque est comme huileuse, c’est léger, mentholé, poivré et frais. C’est un saké droit et fluide. Médaille d’or au Concours Mondial des Vins Féminalise 2019

HONSHU-ICHI Cuvée spéciale – Muroka Junmai Ginjo

50,30  TTC
Superbe Junmai Ginjo premium, riche et complexe, élaboré à 100% à base de riz local Senbon-nishiki de qualité supérieure. Saké suave, avec une fraîcheur légèrement acidulée qui rappelle certains vins blancs, il procure immédiatement un plaisir intense en bouche.

ZOKA Junmai

24,00  TTC
Un Junmai rustique doté d'une belle robe paille. Ses arômes de châtaigne, de céréales et de fleurs blanches laissent place à une bouche gourmande, salivante et sensuelle d'une intensité bien marquée et rafraichissante.

MUNEMASA -15 Junmai Ginjo

33,90  TTC
Un Junmai Ginjo particulièrement doux qui développe des arômes puissants. Il est sucré et dense en bouche, avec une onctuosité marquée qui rappelle un peu le miel, tandis que des touches salines apportent une agréable fraîcheur. Bu frais, ce “Munemasa -15” ravira particulièrement les néophytes à la recherche d’un saké riche mais facile à boire.

II KAZE HANA Junmai Ginjo Omachi

33,30  TTC
Un Junmai Ginjo brassé à partir de la variété de riz ancienne et rustique Omachi, cultivée localement. Caractérisé par un nez captivant, expressif, et par une bouche engageante et complexe, bien équilibrée entre acidité et alcool, il accompagnera idéalement les sushis.

HANAHATO Kijoshu 8 ans

46,40  TTC
Fantastique Kijoshu de la maison Enoki, qui a grandement contribué à faire revivre ce type rare et particulier de saké. Sa robe ambrée et ses saveurs douces, mielleuses, et caramélisées, sont le fruit de 8 années de maturation en cuve à température ambiante. Ce Kijoshu a reçu six fois la médaille d'or à l'IWC, le plus grand concours international de vin, dans la catégorie des saké, section vieille réserve.

SANKAN Junmai Daiginjo Omachi

54,50  TTC
Un saké d’un grand raffinement qui séduit par sa structure ! Au nez c’est discret, on a des notes de zestes d’agrume, de crème fouettée, de menthe, d’anis, avec également un côté poivré. La bouche est très expressive sur la structure, elle dégage une grande fraîcheur, c’est subtilement iodé avec une amertume tranchante où on retrouve le zeste, mais aussi des fruits et des légumes racines.

AMABUKI YAMAHAI Junmai Omachi

34,00  TTC
Le nez est aromatique sur le riz soufflé, le pop-corn et le sucre brun. La bouche est légèrement sucrée à l'attaque, accompagnée d'une belle acidité. Puis arrivent des vagues de fruits jaunes, de riz soufflé à nouveau, le tout se terminant sur un côté minéral et iodé.

Daigorei Junmai Hattan Nishiki

39,90  TTC
Un saké sec avec du corps, plein d'umami ! Légèrement huileux, il devient très droit, direct. Il a aussi une pointe d'acidité avec des notes d'agrumes et de pomme confite. La finale est jolie, persistante. Tout est dans la puissance mesurée. On a des notes d'amandes amères mais aussi de champignon en fin de dégustation.

ITTEKI NYUKON Junmai Ginjo

11,50 33,50  TTC
Saké très équilibré de la Maison Kamotsuru. Complexe au nez, on est charmé par les arômes fruités et herbacés. En bouche l'attaque est douce et moelleuse, avec une acidité qui prend vite le relais, conférant une richesse gourmande en coeur de bouche. La finale, persistante, est minérale. Un Junmai Ginjo superbement maitrisé et très abordable.

HONSHU-ICHI Nigori

9,00  TTC
Toute la douceur et la texture soyeuse d'un saké peu filtré avec une arômatique racée! Le premier nez présente des notes de sauce soja, de jus de viande et de champignon. C'est simple, intense et on ressent aussi de l'umami. L'attaque est sucrée avec tout de suite une intensité aromatique évoquant des notes de jus de viande et de sauce soja. On sent également l'alcool qui est présent. La sucrosité se poursuit dans toute la bouche. On retrouve du beurre salé, des champignons, des légumes racines, du poivre blanc et une légère pointe de fenouil cuit. La finale a une petite astringence. L'alcool ressort et se poursuit un peu avec du fruits comme la poire cuite.

JURAKU TAIKO Junmai

35,60  TTC
Du corps et de la matière pour ce Junmai de la Maison Narutaki! Au nez on sent les fruits à noyau, les fruits sec, la menthe, le céréales cuites. La bouche quant à elle ronde et souple, plutôt sucrée, mais très équilibrée, on distingue la poire japonaise parmi les effluves de riz. A boire à température ambiante ou chauffé.

SEMPUKU KARAKUCHI Tonnelet de saké

35,60  TTC
Sec et rafraîchissant, ce saké riche en umami est facile à boire et accompagnera aussi bien l'apéritif que vos plats cuisinés. Conditionné sous la forme d'un beau petit tonnelet de forme traditionnelle, c'est un cadeau idéal pour tous les amoureux du Japon.

KURAGOKORO Tokubetsu Junmai

34,00  TTC
Saké frais et passe partout de la maison Yano! Le nez est agréable, dominé par la pomme verte, l'anis, le melon d'eau. La bouche est aromatique mais discrète; elle n'est pas très complexe mais la texture apporte tour à tour du sucré, de l'amer, de l'acide et de l'umami, ce qui rend la dégustation très plaisante. Idéal en apéritif, ou en accord avec des plats qui ont du corps.

SUMIYAMA Junmai Ginjo

39,90  TTC
Saké fruité, léger et très rafraîchissant! Il est très agréable au nez, avec des notes de melon, d'anis, de zeste d'orange. L’attaque est étonnante car légèrement perlante. L’ensemble en bouche est agréablement fruité (fraise, melon, ananas), et relevé par une légère acidité rafraîchissante accompagnée de saveurs de céréales. C’est un saké 100% local, produit avec une variété de riz de Saga (“Saga-no-hana“), cultivée juste à côté de la brasserie. Il réjouira les connaisseurs comme les néophytes.

AZUMAICHI Junmai

15,40  TTC
Petit prix, grandes qualités! Un nez discret et délicat, évoquant les fruits comme la pêche et la poire, ainsi que des céréales, avec une minéralité en fond. La bouche est moelleuse, accompagnée d'une petite amertume rafraîchissante ; l'aromatique est quant à elle végétale, avec des notes d'herbe et de sève.

SEMPUKU Shinriki Junmai

29,00  TTC

Le nez, légèrement aigre-doux est complexe et combine des arômes de fruits murs avec un bouquet proche de l’amande. L’usage de la méthode traditionnelle Kimoto et du riz Shinriki assez faiblement poli nous livrent une bouche dense et aux saveurs corsées combinant richesse, douceur, acidité et amertume.

AMABUKI KIMOTO Junmai Daiginjo Omachi

47,00  TTC
Saké brassé à l'ancienne à partir de levures extraites de fleurs de rhododendron! Le nez fruité, sur la pomme jaune et la poire mure, les fruits sec, avec une touche poivrée. En bouche l'attaque est sucrée, mais très vite une acidité légère prend le relais, qui se marie parfaitement avec des arômes de fruits verts. Le tout a beaucoup de texture, l'umami est très présent, et se développe en amertume persistante qui rafraîchit tout le palais.

VELVET Junmai Ginjo

35,30  TTC
Un saké moelleux, très végétal : il possède une légère amertume accompagnée par des notes poivrées et fruitées qui lui apportent du dynamisme. C'est un produit fin et élégant, qui accompagnera à merveille des classiques de la cuisine française.

SEMPUKU Mori Junmai

34,70  TTC
Le dessin d’un Samouraï attire votre regard. Il s’agit d’un personnage historique de Hiroshima du 16e siècle, MORI Motonari, dessiné par un mangaka très connu au Japon,

RYUSEI KIMOTO JUNMAI BIZEN OMACHI

36,70  TTC
Saké kimoto, brassé à l'ancienne, à partir d'une tradition de plus de 100 ans. Il est produit à base du riz Bizen Omachi. En bouche, il est très agréable et  légèrement acidulé. Ce saké possède un profond umami, typique des sakés de la maison Fujii. Degré d'alcool : 16°

TAZINBA KURO Junmai Kimoto Millésime 2022

1430,00  TTC
Le saké Tazinba Kura millésime 2022 est produit à base de riz à saké gohyakumangoku cultivé à Niigata par Takashi Iwama. Celui-ci, dont le métier est de travailler avec des chevaux au Japon, laboure ses terres à Niigata, récolte le riz, et le transmet à Shotoku Shuzo, une maison très ancienne de saké à Fushimi (Kyoto) qui produit ce saké à la marque Tazinba. Saké d'exception, Tazinba est produit en quantité très limitée, à hauteur de 2000 bouteilles par an. Tout le travail de culture du riz est fait comme avant la révolution industrielle. On n'utilise que des chevaux pour labourer les rizières. Aucune machine n'est utilisée. Aucun engrais chimique ni pesticide n'est utilisé. C'est donc un saké naturel.

COKUN Saké rosé Junmai

27,40  TTC
Saké brassé à partir d’une levure très particulière qui lui donne naturellement une élégante teinte rosée. Faible en alcool, très doux, soyeux, marqué par des arômes fruités, c'est un délice à l’apéritif ou durant le dessert. Une très belle entrée en matière pour les personnes peu familières du monde du saké.

GOZENSHU 1859 Junmai Omachi

29,00  TTC
On ne fait pas plus authentique ! Le brasseur a allié le riz Omachi (la plus ancienne variété de riz à saké, née en 1859) et la méthode de fermentation « bodaimo », vieille de plusieurs siècles. Le nez est fruité avec des notes de céréales, d’anis, de menthe et un côté crémeux. En bouche c’est doux avec une surprenante attaque perlante. On ressent une belle amertume (zestes d’agrumes, poivre) accompagnée de touches de fruits à coque, de riz cuit et de champignons.

TAZINBA KURO Junmai Kimoto Millésime 2021

1560,00  TTC
Le saké Tazinba Kuro millésime 2021 est produit à base de riz à saké gohyakumangoku cultivé dans la petite ville de Tsunan (département de Niigata) par Takashi Iwama. Celui-ci, dont le métier est de travailler avec des chevaux au Japon, laboure ses terres à Niigata, récolte le riz, et le transmet à Shotoku Shuzo, une maison très ancienne de saké à Fushimi (Kyoto) qui produit ce saké à la marque Tazinba. Saké d'exception, Tazinba Kuro est produit en quantité très limitée, à hauteur de 1000 bouteilles par an. Tout le travail de culture du riz est fait comme avant la révolution industrielle. On n'utilise que des chevaux pour labourer les rizières. Aucune machine, aucun engrais chimique ni pesticide n'est utilisé. C'est donc un saké naturel.

TAKAJI Junmai Omachi

35,00  TTC
Un Junmai intense et réconfortant aux notes d’agrumes ! Dès le nez on ressent de la mandarine et du citron, accompagnés d’amande, de poire, avec un petit côté iodé. L’attaque est perlante avec une acidité présente. La bouche en générale et juteuse, l’amertume est prononcée et équilibrée. On retrouve les agrumes, avec aussi des champignons, de la châtaigne, et des légumes racine. La finale est bien dessinée et laisse une bouche propre.

RISING 60 Tokubetsu Junmai

41,90  TTC
Un saké mature avec du corps ! Le nez est discret mais chaleureux, il exprime des arômes de poivre noir, de cacao, de cannelle, de marrons glacés, de pomme cuite. En bouche c’est agréablement frais, limpide et équilibré grâce à une acidité mesurée. L’amertume, joliment tranchante, apparaît en fin bouche.

SEIKYO Junmai Ginjo Omachi

43,80  TTC
Après un nez vif et envoûtant, on retrouve en bouche un bel équilibre entre une agréable acidité et le côté suave caractéristique de la très rustique variété de riz "Omachi". Le palais est fruité sur les agrumes avec une note herbacée. Médaille d'Or au concours des sakés Kura Master 2020

KIYOMORI HEIAN Kijoshu Nigori

33,00  TTC
Avec sa texture crémeuse, sa douceur en bouche, et ses arômes de banane et de vanille, ce saké nigori (trouble, peu filtré) en surprendra plus d'un! Le côté légèrement pétillant conféré par le gaz carbonique de la fermentation lui donne une légèreté sans pareille pour ce type de saké. À déguster autant avec le salé que le sucré! Degré d'alcool : 14%

KIMPA Tokubetsu Honjozo

28,00  TTC
Un profil sec et épicé! Le nez est puissant, acidulé et chaleureux, sur les céréales, le cacao, les champignons. En bouche l’attaque est fraîche, avec ensuite une texture veloutée et une grande vivacité. On retrouve le riz, les épices, la noisette. La fin de bouche est limpide. Un saké facile d'accès qui fera des émules aussi bien frais, chambré, ou chauffé.

HONSHU-ICHI Muroka Honjozo

11,70 27,60  TTC
Un Honjôzo simple et facile à boire, fruité au nez (agrumes, menthe fraiche) et très fluide en bouche. Il est produit à base d'ingrédients à 100% locaux. Excellent rapport qualité-prix pour ce saké qui s’apprécie en toutes occasions.

Si le Japon n’est pas le seul pays à produire de l’alcool à partir du riz, il s’est particulièrement illustré en la matière. Au Pays du Soleil Levant, le « vin de riz », surnommé la « boisson des dieux », est un véritable trésor national.

Avec près de 2000 brasseries de saké japonais, on compte une très grande diversité de références, à des tarifs très variables.
Aussi respecté et prisé que le vin en France, il a aussi son lot de connaisseurs.

Et bien entendu, comme le vin, il fait l’objet d’un véritable art de vivre. En effet, il y a plusieurs façons de le déguster, et des plats qui se marient plus ou moins bien avec un saké, selon celui que vous aurez choisi.

Qu’est-ce que le saké ?

Ce qu’on appelle le saké en France est une boisson alcoolisée issue de la fermentation du riz. Il affiche en général entre 11 et 20° d’alcool. On le surnomme aussi « vin de riz ». Pour autant, cette boisson, produite à partir d’une céréale (le riz), a des techniques de production plus proches de la bière. Il n’est donc pas rare qu’on qualifie de « brasserie » les maisons qui le produisent.

En japonais, si le terme saké ou o-saké désigne cette boisson spécifiquement, on le retrouve aussi dans beaucoup d’autres boissons alcoolisées. Pour éviter la confusion, il n’est donc pas rare que les Japonais le désignent sous le nom de « Nihonshu », qui signifie, tout simplement « alcool japonais ».

Ses traces dans l’histoire japonaise sont anciennes, elles remontent à près de 2000 ans. Mais bien sûr, les techniques se sont affinées au fil des siècles. Aujourd’hui encore, le saké japonais fait partie des produits de consommation courante au Pays du Soleil Levant.

Comment est produit le saké ?

Comme la bière ou le vin, le saké japonais est le fruit de techniques et de savoir-faire, transmis et perfectionnés au fil des générations. On dit que celui-ci repose sur trois piliers : waza, mizu, kome. En français : le savoir-faire, l’eau et le riz.
Le savoir-faire, bien sûr, c’est celui du maître-brasseur. La qualité de l’eau, elle, va fortement influencer celle de la boisson, comme elle le ferait pour la bière. Enfin, on ne choisit pas n’importe quel riz pour la fermentation.

On commence par saccharifier le riz à l’aide d’une moisissure appelée kôji-kin, « microbe-levure » en japonais. Le riz utilisé est une variété à gros grain, au cœur blanc opaque, avec une faible teneur en protéines. Le tout reste à fermenter et étuver dans une eau de source. Celle-ci est ensuite mise en bouteille.
Si les techniques de production sont proches de ce qu’on pourrait voir pour de la bière, le saké n’est pas une boisson effervescente. Sauf indication contraire, le saké n’est pas une boisson de garde et il est conseillé de le boire dans l’année.

Le saké, trésor national au Japon

Moins populaire en France, le saké est en revanche très prisé au Japon. On le surnomme la « boisson des dieux ». Couramment consommé, c’est un véritable trésor national au Pays du Soleil Levant.

Avec un peu moins de 2000 brasseries et 15000 à 20000 variétés, le saké est un monde à lui tout seul et fait l’objet d’un véritable art de vivre.
En cela, malgré des techniques de fabrication bien différentes, il est traité avec le même intérêt et le même respect que le vin en France.

Des techniques de fabrication qui ont évolué…

Le saké aurait fait son apparition au Japon peu après la riziculture. L’un comme l’autre y ont été introduits par la Chine. Les premières techniques de fermentation étaient plutôt rudimentaires. En effet, la saccharification se faisait par l’ajout de salive humaine. Le riz, ainsi mâché, voyait sa fermentation facilitée.

On le surnomme la « boisson des dieux » pour une bonne raison. Au VIIIe siècle, les deux religions nationales lui confèrent un caractère sacré, en l’intégrant à leurs rites. Dans la même période, un édit impérial le consacre lui aussi.

Un siècle plus tard, un texte présente les techniques de fabrication d’une dizaine de saké japonais différents, ce qui marque le début d’une normalisation des techniques de production. On commence à relever le rôle de la température de préparation. Dans la même période, la demande s’envole et les temples produisant du saké se multiplient.

Au XVe siècle, le saké se rapproche de plus en plus de celui que nous connaissons aujourd’hui. Mais c’est au XIXe siècle, à la fin de l’ère Edo, que les techniques de production modernes font leur apparition. L’amélioration des connaissances en chimie et l’industrialisation des modes de production permettent de standardiser la production.

… Et des modes de dégustation aussi

Longtemps, l’usage était de chauffer le saké avant de le servir. C’était même la meilleure façon de lui faire honneur. Le froid inhibant ses arômes, on disait qu’un mauvais saké était « bon à être bu froid ».

Mais aujourd’hui, les mœurs autour du saké japonais ont évolué. S’il n’est pas rare qu’on continue de chauffer le saké, on considère que les meilleurs saké peuvent facilement être bus frais.

Pour autant, cela reste une question de préférence et il n’est pas rare de le chauffer. L’expérience gustative reste très différente selon les températures.

Servis frais (entre 5 et 15°C), ils mettent davantage en avant les arômes fruités.

À température ambiante, il se fera plus rond, et sa palette aromatique sera souvent plus large. Servi chaud (entre 30 et 55°C), certains arômes ressortent de façon plus puissante. Les effets de l’alcool sont aussi renforcés, ce qui amène à en limiter la consommation.

Quelques accords mets-saké

Tout comme il y a des accords mets-vin, il y a des accords mets-saké. Par exemple, le Honshu-Ichi Nigori est un saké japonais simple, qui se marie bien avec un plateau de fromages, de l’omelette, de la cuisine épicée. Le Zuikan Kimoto Junmai Ginjô, lui, est un saké aux arômes affirmés. Plus minéral et iodé, il se mariera particulièrement bien avec des fruits de mer et des fromages à pâte persillée. Enfin, l’Azumacho Junmai est un saké plus gourmand, qui se marie bien avec des mélanges sucré-salé. Le Tokumetsu Junmai “Empereur de la Nuit”, lui, est un saké raffiné, particulièrement adapté pour les sashimi et les plats de fruits de mer.