Région
de
HIROSHIMA

Le département de Hiroshima est situé à l’Ouest de l’île principale de l’archipel japonais.

Une région de SAKÉ.

On y brasse du saké depuis le moyen-âge, mais c’est à partir de la fin du 19ème siècle que la production a véritablement pris son essor à la suite de plusieurs innovations majeures. Le brasseur Senzaburo Miura développa dans les années 1880 une technique particulière permettant de produire un saké de grande qualité à partir de l’eau particulièrement douce de la région, peu propice à la fermentation alcoolique.

Un investissement centenaire.

Les innovations qu’il mit au point, notamment en matière de culture du kôji (riz colonisé par un champignon microscopique) et de température de brassage permirent par la suite l’amélioration générale de la qualité des sakés japonais.

Un goût incomparable.

De nos jours, les 51 brasseries de Hiroshima ont à cœur de perpétuer cet héritage. D’une manière générale, l’eau très douce de la région confère à leurs sakés une douceur en bouche, ainsi que beaucoup d’umami. La gamme très large de sakés produits à Hiroshima permet d’accompagner le repas de l’apéritif jusqu’au digestif.

Label qualité.

C’est à Hiroshima également que l’industriel Riichi Satake développa dans les années 1930 la première polisseuse à riz verticale, grâce à laquelle l’on pouvait dorénavant polir le riz à des taux jusque là inconnus. Cette véritable révolution dans le monde des brasseurs fut à l’origine de sakés aux saveurs et arômes complètement inédits. C’est d’ailleurs la maison Kamotsuru, premier client de la société Satake, qui parvint à créer le tout premier saké daiginjô de l’histoire, dont le riz est poli à plus de 50%.

Les producteurs de la région

La Maison Chûgoku

Lors de sa fondation en 1918 juste en face de l’île-sanctuaire de Miyajima, la Maison Chûgoku était spécialisée dans la fabrication de produits intermédiaires entrant dans la fabrication de diverses boissons alcoolisées.

La Maison Enoki

La petite Maison Enoki, fondée en 1899 sur l’île de Kurahashi, cumule les particularités. Premièrement, le fait d’être située sur une petit île est peu commun pour un producteur de saké puisque l’eau des puits risque d’être légèrement salée du fait de la proximité de la mer.

La Maison Fujii

La Maison Fujii fut fondée en 1863 dans la ville côtière de Takehara, connue de longue date pour la qualité de son eau. Ici, on accorde une attention extrême au processus de fermentation, c’est pourquoi on ne produit que du saké Junmai, sans alcool ajouté.

La Maison Hayashi

La Maison Hayashi fut fondée en 1806 sur l’île de Kurahashi, en face de la ville de Kure. Cette petite brasserie produit de nos jours encore son saké selon des méthodes ancestrales.

La Maison Kamoizumi

Les sakés de la Maison Kamoizumi ne sont pas clarifiés au charbon actif, c’est pourquoi ils sont marqués par un corps plutôt robuste et une richesse en bouche.

La Maison Kamotsuru

La très grande Maison Kamotsuru, est située dans le quartier de Saijô, l’un de trois sites historiques de production du saké au Japon aux côtés de Nada à Okayama et Fushimi à Kyôto.

La Maison Miyake

La Maison Miyake fut fondée en 1856 dans la ville côtière de Kure, lieu stratégique de l’industrie navale japonaise. Elle produit à ses débuts du mirin (condiment) et du shôchû (un spiritueux traditionnel).

La Maison Morikawa

La maison Morikawa utilise dans ses cuves unes des eaux les plus douces de toute la région, ce qui lui permet de produire des sakés très forts en umami, qui font intensément ressortir le goût des aliments.

La Maison Nakao

La Maison Nakao nait en 1871 dans la petite ville de Takehara, qui a beaucoup profité de l’essor de la marine japonaise, basée tout près de là. La brasserie se distingue par l’utilisation très minutieuse de levures.

La Maison Umeda

La petite Maison Umeda est relativement « récente » puisqu’elle fut fondée en 1916 à l’est de la ville de Hiroshima, dans ce qui est de nos jours une calme banlieue résidentielle. En dehors des membres de la famille Umeda, les employés sont peu nombreux.

La Maison Yamaoka

Les sakés de la maison Yamaoka, fruits d’un travail minutieux, sont mis à reposer quelques mois voire quelques années avant d’être expédiés afin de stabiliser leurs saveurs, c’est pourquoi certaines bouteilles sont marquées d’un millésime.

Les produits de la région

TSUYAHADA Umeshu

51,50  TTC
Un umeshu (liqueur de prune) haut de gamme élaboré avec des prunes macérées non pas dans de l'alcool distillé, mais dans un pur saké Junmai Ginjo de la maison Morikawa. Le nez est puissant, sur la peau de prune, le sirop d'orgeat et l'amande fraiche. Agréablement fuité en bouche, l'équilibre entre sucre et acidité est précis et très plaisant.

HAKUKO YONDANJIKOMI Junmai

36,00  TTC
Un Junmai un peu particulier brassé selon la méthode "Yondan-jikomi", où l'on rajoute un mélange naturellement sucré d'eau et de koji lors du remplissage des cuves. Il en résulte un saké gourmand, parfaitement équilibré entre une texture moelleuse et soyeuse, et une acidité presque iodée. Saké facile d'approche et très versatile qui accompagnera tous types de plats.

ZUIKAN AIGAMO Junmai

36,90  TTC
Un saké produit avec un riz produit selon la méthode Aigamo : des canards sont élevés dans les rizières afin qu'ils mangent les insectes nuisibles, réduisant ainsi l'utilisation de produits chimiques! Le nez est simple, efficace. On sent des fruits d'eau comme la poire et la pomme verte. Il y a une touche de concombre et d'herbes fraîches. Un côté sucré est présent avec un peu de riz au lait. L'aromatique est discrète lors de la dégustation à la sortie du frigidaire. Après quelques minutes, des notes de céréales comme le blé vont ressortir ainsi que des fruits jaunes à noyau comme la pêche et des grains de café frais. Le profil aromatique évolue avec les températures.A l'attaque il y a une belle fraîcheur qui englobe la bouche. Une acidité se dessine et laisse la place petit à petit à une salinité en milieu de bouche qui se poursuit et qui prend de l'ampleur en finale. L'aromatique est très discrète avec des fruits d'eau (poire, pomme) et des céréales comme le riz. Cette salinité est surprenante et offre de la matière à ce saké discret. La finale est courte permettant aux futurs accords gastronomiques de s'exprimer pleinement.

SEIKYO Junmai Ginjo Omachi

43,80  TTC
Après un nez vif et envoûtant, on retrouve en bouche un bel équilibre entre une agréable acidité et le côté suave caractéristique de la très rustique variété de riz "Omachi". Le palais est fruité sur les agrumes avec une note herbacée. Médaille d'Or au concours des sakés Kura Master 2020

COKUN Saké rosé Junmai

27,40  TTC
Saké brassé à partir d’une levure très particulière qui lui donne naturellement une élégante teinte rosée. Faible en alcool, très doux, soyeux, marqué par des arômes fruités, c'est un délice à l’apéritif ou durant le dessert. Une très belle entrée en matière pour les personnes peu familières du monde du saké.

ITTEKI NYUKON Junmai Ginjo

11,50  TTC
Saké très équilibré de la Maison Kamotsuru. Complexe au nez, on est charmé par les arômes fruités et herbacés. En bouche l'attaque est douce et moelleuse, avec une acidité qui prend vite le relais, conférant une richesse gourmande en coeur de bouche. La finale, persistante, est minérale. Un Junmai Ginjo superbement maitrisé et très abordable.

RYUSEI HATTAN 60 Junmai Ginjo Kimoto

36,90  TTC
Saké kimoto brassé à l'ancienne à partir d'une variété de riz locale. Une bouche profonde, ample, agréablement acidulée avec une finale veloutée. On apprécie aussi le bel umami, typique des sakés de la maison Fujii.

KIYOMORI HEIAN Kijoshu Nigori

31,80  TTC
Avec sa texture crémeuse, sa douceur en bouche, et ses arômes de banane et de vanille, ce saké nigori (trouble, peu filtré) en surprendra plus d'un! Le côté légèrement pétillant conféré par le gaz carbonique de la fermentation lui donne une légèreté sans pareille pour ce type de saké. À déguster autant avec le salé que le sucré! Degré d'alcool : 14%

MISEN Ginjo

30,90  TTC
Un saké rafraichissant et léger, agréablement fruité avec des notes de pomme et de poire. Très facile d'accès, idéal à l'apéritif ou avec des sushi.

HONSHU-ICHI Muroka Honjozo

11,70  TTC
Un Honjôzo simple et facile à boire, fruité au nez (agrumes, menthe fraiche) et très fluide en bouche. Il est produit à base d'ingrédients à 100% locaux. Excellent rapport qualité-prix pour ce saké qui s’apprécie en toutes occasions.

HONSHU-ICHI Cuvée spéciale – Muroka Junmai Ginjo

50,30  TTC
Superbe Junmai Ginjo premium, riche et complexe, élaboré à 100% à base de riz local Senbon-nishiki de qualité supérieure. Saké suave, avec une fraîcheur légèrement acidulée qui rappelle certains vins blancs, il procure immédiatement un plaisir intense en bouche.

SEMPUKU Mori Junmai

34,70  TTC
Le dessin d’un Samouraï attire votre regard. Il s’agit d’un personnage historique de Hiroshima du 16e siècle, MORI Motonari, dessiné par un mangaka très connu au Japon,

Galerie photo