Région de SAGA

UNE RÉGION AUX TERRES RICHES…

La région  de Saga se trouve sur l’île de Kyûshu, au Sud-Ouest du Japon, surtout connue pour sa production de shôchû, l’alcool distillé traditionnel du pays.  Le climat et la géographie de Saga en particulier sont propices à la production de riz, ce qui en fait une exception régionale puisque c’est la seule région véritablement rizicole de Kyûshu.

…PARFAITE POUR PRODUIRE DU SAKÉ :

L’abondance de riz de qualité de la préfecture de Saga, ainsi que ses nombreuses sources d’eau, autre ingrédient essentiel au brassage du saké, la destinait naturellement à la production de cet alcool fermenté traditionnel.

DES SAKÉ AU GOÛT RAFFINÉ :

Les sakés de Saga sont dans l’ensemble doux, parfois presque moelleux, riches en goût et très gourmands. Élégants et équilibrés, pouvant se boire frais ou à température ambiante, ils s’apprécient tout particulièrement en accord avec les plats durant le repas.

UNE APPELLATION CONTRÔLÉE :

Dans le monde du saké, la notion de terroir est habituellement moins importante que dans celui du vin : il est possible de brasser un saké avec du riz produit à l’autre bout du Japon. On note cependant ces dernières années une tendance à la mise en valeur des particularités régionales, notamment à Saga, avec l’apparition de deux certifications : le Geographical Indication (GI) Saga mise en place par les autorités centrales, et “The SAGA”, issu d’une initiative régionale. Ces deux labels garantissent des sakés locaux, authentiques, qui expriment toute la richesse du terroir de la région.

Pour plus d’informations consultez cet article sur le GI Saga.

Les producteurs de la région

La Maison Amabuki

Depuis sa fondation en 1688, la brasserie Amabuki, utilise le riz des plaines fertiles de la préfecture de Saga et l’eau douce du mont Sefuri pour produire un saké de première qualité.

La Maison Baba

Fondée en 1795, la maison Baba a célébré son 225ème anniversaire. Le directeur actuel, 8ème de sa lignée, y occupe également la fonction de Toji (maître de chai).

La Maison Gochôda

Le brassage du saké commence par la culture du riz ». C’est parce que la Maison Gochôda accorde une importance primordiale aux matières premières avec lesquelles elle travaille, qu’elle n’achète qu’un riz issu de la variété de riz à saké Yamada-nishiki .

La Maison Kiyama

Située à l’extrémité est de la préfecture de Saga, sur l’ïle de Kyûshû, la maison Kiyama fut fondée au début de l’ère Meiji par une association de propriétaires terriens ayant décidé de tenter de brasser du saké.

La Maison Koimari

La petite maison de saké Koimari fut fondée en 1909 par la famille Maeda, qui dirige l’entreprise depuis maintenant 11 générations. Comme son nom le laisse entendre, la maison est située dans la ville d’Imari, une cité portuaire de l’Ouest du Japon célèbre pour ses porcelaines colorées, très appréciées en Europe dès le 18ème siècle.​

La Maison Komatsu

La maison Komatsu est une petite brasserie située dans les montagnes du nord de la préfecture de Saga. Fondée vers 1850, elle compte 5 membres, dont le directeur actuel Daisuke Komatsu, 7ème de la lignée, occupe également la fonction de Toji (maître brasseur)

La Maison Madonoume

Fondée en 1688, la maison Madonoume est le plus ancien producteur de saké de Saga! Un jour, un pétale de prunier entra par la fenêtre et vin se poser sur le saké qui venait d’être brassé.

La Maison Matsuuraichi

Fondée en 1716, la maison Matsuuraichi produit du saké depuis plus de 300 ans à Imari, petite ville célèbre pour ses céramiques, fort appréciées depuis des siècles en Occident.

La Maison Mitsutake

Fondée en 1688, la maison Mitsutake est riche d’une longue histoire, et son influence dans la production de saké de la région est indéniable. “L’innovation dans la tradition”.

La Maison Munemasa

La Maison Munemasa a été fondée à Imari, ville de Saga réputée pour sa porcelaine depuis des siècles. En mars 2002, les locaux principaux ont été transférés dans le parc de la porcelaine d’Arita.

La Maison Narutaki

En 1974, trois brasseurs de saké s’unirent pour fonder la maison Narutaki. En tenant compte de l’ancienneté des fondateurs, l’entreprise est riche de plus de 300 années d’expérience dans la fabrication du saké.

La Maison Sachihime

La Maison Sachihime fut fondée en 1934 dans la ville de Kashima à Saga. Le nom Sachihime “princisse du bonheur” a été choisi par le maître brasseur en l’honneur de sa fille.

La Maison Setô

C’est en 1789, année de la révolution française, que Tajihei Setô crée la marque Maruhei Masamune. En 1918, Takashi Hara, à la tête de l’Association des amis du gouvernement constitutionnel, devient Premier ministre.

La Maison Tenzan

La maison Tenzan fut fondée en 1875 dans la ville d’Ogi à Saga. Devant la brasserie s’écoule la rivière Gion, célèbre pour héberger le plus grand nombre de lucioles du pays.

La Maison Yano

La Maison Yano produit du saké à Kashima, dans le sud de Saga, depuis 1796. Malgré notre production limitée, ses produits sont très appréciés Des habitants de la région, notamment pour la sensation douce et voluptueuse qu’ils procurent.

Les produits de la région

CALM Junmai

13,50 25,90  TTC
Une texture épicée et beaucoup d'Umami! Un nez de fruit et de céréale, on sent la pomme, la mangue, la poire, le riz. En bouche c'est moelleux, et en même temps acide, frais et clair, un peu comme un bonbon acidulé. La texture est puissante et poivrée, avec beaucoup d'umami.

KIMPA Tokubetsu Honjozo

28,00  TTC
Un profil sec et épicé! Le nez est puissant, acidulé et chaleureux, sur les céréales, le cacao, les champignons. En bouche l’attaque est fraîche, avec ensuite une texture veloutée et une grande vivacité. On retrouve le riz, les épices, la noisette. La fin de bouche est limpide. Un saké facile d'accès qui fera des émules aussi bien frais, chambré, ou chauffé.

SHICHIDA Junmai

39,90  TTC
Un saké très rafraîchissant ! On retrouve du melon d’eau, de la poire, de l’ananas, de la fraise ananas et de la groseille. On perçoit un côté poivré. La fin de bouche est pleine d'umami.

TAIKOBAI Umeshu

41,60  TTC
Gros coup de coeur pour cet Umeshu élégant et raffiné réalisé à partir de saké par la maison Narutaki. Au nez on sent du miel, de la fleur d'oranger, de l'abricot avec une légère amertume sur l'amande. L'attaque est toute en douceur sur le miel noir, l'abricot cuit, l'orange séchée. Puis vient une belle acidité mordante qui fait toute la différence. La finale est longue et agréablement acidulée. Umeshu haut de gamme à déguster en apéritif, mais aussi au dessert.

SUMIYAMA Junmai Ginjo

39,90  TTC
Saké fruité, léger et très rafraîchissant! Il est très agréable au nez, avec des notes de melon, d'anis, de zeste d'orange. L’attaque est étonnante car légèrement perlante. L’ensemble en bouche est agréablement fruité (fraise, melon, ananas), et relevé par une légère acidité rafraîchissante accompagnée de saveurs de céréales. C’est un saké 100% local, produit avec une variété de riz de Saga (“Saga-no-hana“), cultivée juste à côté de la brasserie. Il réjouira les connaisseurs comme les néophytes.

VELVET Junmai Ginjo

35,30  TTC
Un saké moelleux, très végétal : il possède une légère amertume accompagnée par des notes poivrées et fruitées qui lui apportent du dynamisme. C'est un produit fin et élégant, qui accompagnera à merveille des classiques de la cuisine française.

MATSUURAICHI NANKOBAI Umeshu

34,20  TTC
Un umeshu élégant et gourmand ! Sucré et acidulé, il est très floral en bouche ce qui ajoute une touche de délicatesse à son goût puissant. Il peut être bu tel quel ou en cocktail : en kir par exemple.

MATSUURAICHI Junmai

30,90  TTC
Un saké simple et direct! Au nez c'est d'abord lactique, puis fruité, sur la poire, l'ananas, la pomme, et un petit côté poivré. La bouche est moelleuse, avec toujours un profil laiteux d'un côté et fruité de l'autre. On termine sur des notes de riz cuit et une belle acidité qui rafraîchit l'ensemble.

AZUMAICHI Umeshu

31,50  TTC
Un bel umeshu, délicat et acidulé. Sa sucrosité s'équilibre bien avec son acidité et laisse un agréable sentiment de fraîcheur. Fabriqué à base de shochu, l'alcool est toutefois peu présent en bouche et laisse la place à la prune.

KURAGOKORO Tokubetsu Junmai

34,00  TTC
Saké frais et passe partout de la maison Yano! Le nez est agréable, dominé par la pomme verte, l'anis, le melon d'eau. La bouche est aromatique mais discrète; elle n'est pas très complexe mais la texture apporte tour à tour du sucré, de l'amer, de l'acide et de l'umami, ce qui rend la dégustation très plaisante. Idéal en apéritif, ou en accord avec des plats qui ont du corps.

MADONOUME Tokubetsu Junmai

34,50  TTC
Un saké sec au nez végétal avec des notes de fermentation relevées par une fraicheur mentholée. La bouche est douce sans être trop sucrée, avec une agréable acidité bien présente. On sent le riz cuit, la châtaigne. Une finale avec une belle fraicheur et un côté crémeux persistant.

SACHIHIME Dear My Princess Junmai Ginjo

34,90  TTC
Un nectar frais, doux et séduisant! Au nez l'aromatique est intense, avec des notes d'anis, de céréales (son), et de réglisse. En bouche l'attaque est agréablement moelleuse, on reste sur les notes d'anis, avec également un côté très fruité. La finale est légèrement poivrée et mentholée.  À accorder avec des plats ou à siroter à l'apéritif.